Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mon Eglise à Baud Mon Eglise à Baud
menu

Chapelle de la vraie Croix

Chapelle construite au 16e siècle. Elle a été très remaniée en 1911, date portée sur la porte sud : de l'édifice d'origine, seuls sont conservés l'appareillage des murs ouest, nord et est, la porte ouest, et la porte sud, rehaussée. Sur le mur nord subsiste un départ d'arc surbaissé (accès à une chapelle nord disparue, figurant sur le plan cadastral de 1828), et une porte bouchée. La forme du blason sur la porte sud, peut-être peint à l'origine, l'apparente à celui portant les armes de Rimaison au Couedo.

« Hélène vint à Jérusalem, inspirée par Dieu. Un signe céleste lui indiqua le lieu qu’elle devait creuser. Elle en retira trois croix, celle du Christ et celles des deux larrons. Hélène demeura perplexe car comment reconnaître parmi elles le bois sur lequel Jésus avait subi sa douloureuse agonie ? Macaire, l’évêque de Jérusalem, qui assistait l’impératrice dans ses recherches, demanda qu’on amenât sur une civière une femme mourante. Au contact de la première croix, la moribonde demeura insensible : la seconde croix elle aussi, ne produisit aucun effet, mais à peine la femme eut-elle touché la troisième qu’aussitôt elle se leva et se mit à marcher avec entrain et à louer Dieu. Ce miracle permit ainsi de distinguer la vraie croix. Hélène fit trois parts de cette croix, l’une destinée à Jérusalem, la seconde à Constantinople, la troisième à Rome. »

 

 Album photo

 Où trouver la chapelle ?

Actions sur le document
  • Imprimer