Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mon Eglise à Baud Mon Eglise à Baud
menu

Chapelle de Saint Samson

Pardon - Premier samedi de Septembre

Chapelle construite au 16e siècle, dépendant de la seigneurie de Rimaison. Le chevet date du 16e siècle et porte le blason des Rimaison, la fenêtre axiale a été bouchée sans doute lors de la mise en place des niches retables, peut-être issues de l'ancien retable de l'église paroissiale, après son démontage lors de la mise en place du choeur néo-gothique. Portes sud et ouest datant du 17e siècle, fenêtre du choeur (mur sud) ouverte au 19e siècle lors de la fermeture de la baie axiale, ancienne porte du 15e siècle remployée en fenêtre dans le mur sud de la nef. Clocher reconstruit au 19e siècle. Sacristie construite au 19e siècle.

Qui est Saint Samson ?

Samson naît dans le pays de Galles aux environs de Dyved vers 495, de l’une des familles les plus nobles de la Grande Bretagne. Son père Ammon et sa mère Anna sont tous deux au service du chef de la région. Bien que stérile, contre toute attente, Anna, déjà âgée, donne naissance à ce fils tant désiré. Aussi décide-t-elle, avec l’accord de son mari, de le consacrer à Dieu pour le remercier de sa grâce divine.

Il est admis à l’école du monastère voisin de Llantwit Major dont l’abbé est saint Iltut, moine de grand renom pour sa sainteté et son savoir. Il y apprend l’Ecriture Sainte, la philosophie, la géométrie, la science des nombres, la nature, la grammaire et la rhétorique. Samson y fait preuve de beaucoup de travail et de vertu. Son caractère humble, modeste, doux, affable plait à ses condisciples, de même que son désir de toujours servir les autres.

Promu au diaconat, il est ordonné prêtre deux ans plus tard par l’évêque Dubric.Il quitte alors le monastère et gagne l’île de Caldey où il devient économe puis abbé du monastère.

Durant quelques années il pratique la vie érémitique vivant de prières, de méditations et de contemplation divine. Il fait des miracles.Il passe dans la Cornouaille britannique, s’attarde dans les monastères, prêche et convertit. Saint Dubric qui reconnaît ses talents l’ordonne évêque. Il s’embarque ensuite avec ses disciples dont saint Magloire et arrive en Armorique. Privatus, un gallo-romain lui cède un terrain. Samson y bâtit un monastère. Plus tard à l’entour de ce monastère naîtra la petite ville de Dol, qui devait tenir dans l’histoire religieuse de la Bretagne un rôle de premier plan. A peine installé, il commence à rayonner dans toute la région, semant partout la parole évangélique. Se posant protecteur des faibles. Connu, reconnu, aimé, de nobles âmes lui concèdent des terres pour qu’il puisse édifier des monastères chargés de desservir spirituellement les populations d’alentour. A la demande unanime du clergé et du peuple il devient rapidement évêque de Dol. D’après la légende il aurait été consacré évêque par le roi Childebert 1er.Il figure parmi les évêques qui assistèrent au second Concile de Paris (561-567) au temps du roi Caribert.

 Album photos
 Où se trouve la chapelle ?

 

 

 

 

Actions sur le document
  • Imprimer