Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mon Eglise à Baud Mon Eglise à Baud
menu

Chapelle Saint Gildas

Pardon - Le lundi de Pentecôte

En 538, le missionnaire gallois saint Gildas de Rhuys et son disciple saint Bieuzy se retirent en dans une grotte située sur les bords du Blavet au sud du promontoire de Castennec près de Bieuzy, promontoire jadis occupé par un oppidum gaulois puis le vicus romain de Sulim où était adoré une idole païenne, la statue d'Isis ou de Vénus. Malgré leur vie cénobitique, les populations d'alentour accourent vers cet ermitage encastré sous le rocher et des moines viennent de l’abbaye de Rhuys pour retrouver leur abbé Gildas. Ce lieu est alors converti en double oratoire sur lequel est édifié au XVe siècle une chapelle qui devient le prieuré de la Roche-sur-Blavet, dépendant de l'abbaye de Rhuys jusqu’à la Révolution française. La chapelle semi-troglodytique actuelle est fortement remaniée au XIXe siècle, avec notamment le mur sud qui est reconstruit en 1810 et la chapelle qui est allongée en 1837 vers l'ouest pour former un deuxième corps.

La chapelle conserve une pierre sonnante posée sur un socle de granite et qui a la particularité de rendre un son presque métallique (rappelant celui d’une enclume ou d'une cloche) quand on la frappe avec le galet posé à proximité, l'idiophone étant constitué d'une roche porphyrique schisteuse ou d'une cornéenne à minéraux. Selon la tradition, cette pierre, parfois posée au pied de l’escalier de la chaire extérieure, servait à saint Gildas pour appeler les fidèles à l'office. La pierre est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 12 mai 1981. L’église Notre-Dame de Bieuzy en conserve une seconde plus petite.

Qui sont Saint Gildas et Saint Bieuzy ?

Saint Gildas est né avant 504, peut-être en 494. Il était natif de la région d'« Arecluta » (c'est-à-dire Alcluith en vieil irlandais). Il s'agit de l'ancien royaume breton septentrional de Strathclyde, au bord du fleuve Clyde, dont la capitale était Dumbarton.  

Gweltaz (Gildas) fut disciple de saint Ildut (associé au monastère de Llantwit Major au Pays de Galles), avec d'autres religieux qui vinrent ensuite en Armorique : Samson de Dol et Pol Aurélien. Cette indication est corroborée par une Vie de saint Ildut composée au Pays de Galles au XIIe siècle et par une Vie de saint Pol Aurélien datant de 884, où sont cités parmi les disciples d'Ildut saint Devius, saint Samson et saint Gildas. Après plusieurs années passées auprès d'Ildut, Gildas serait allé compléter sa formation en Irlande. Après son retour d'Irlande, ayant été ordonné prêtre, il serait allé comme missionnaire auprès des « païens » et des « hérétiques » qui habitaient le nord de la Grande-Bretagne. Il fait une second voyage en Irlande, à l'appel du roi Ainmericus, puis un voyage à Rome et à Ravenne. A son arrivée en Armorique « Letavia » (en gallois Llydaw) ; Gildas, alors âgé de trente ans, se serait d'abord installé sur l'île d'Houat et y  aurait construit le monastère de Saint-Gildas-de-Rhuys, puis un ermitage sur le bord du Blavet.

Suivant l'hagiographe armoricain, Gildas mourut sur l'île d'Houat. La majorité de ses disciples, originaires de Cornouaille, voulurent emporter le corps chez eux mais le bateau fit naufrage ; on trouva quelques semaines plus tard l'épave sur la plage du Crouesty, avec le corps intact à l'intérieur ; les disciples du monastère de Saint-Gildas-de-Rhuys le récupérèrent, dressant un autel commémoratif à cet endroit, et l'inhumèrent dans leur église. La mort avait eu lieu le 29 janvier, l'ensevelissement le 11 mai.

Saint Bieuzy ou Bihy, Bihuy.
Disciple de saint Gildas de Rhuys, il se construisit un ermitage sur les bords du Blavet. Il eut un jour à choisir entre guérir la meute des chiens de son seigneur atteinte de rage et ne pas célébrer la liturgie pour son peuple, ou bien célébrer ce service religieux et ne pas répondre aux injonctions du seigneur brutal qui le demandait. Il préféra ses fidèles aux chiens, ce pourquoi il fut tué d'un coup d'épée par le seigneur breton.
De nombreuses fontaines lui sont dédiées en Bretagne. Il est le patron de la localité de Bieuzy-les-Eaux- 56310 et de Saint-Bihy-22800 près de Quintin.

 

 Album photos

 Cantique à Saint Gweltaz

 Où se trouve la chapelle ?

 

 

 

Actions sur le document
  • Imprimer